Site icon MÉMORIAL ALGÉRIE

ACHOUR Ali

Ali Achour était maçon et avait 41 ans au moment de sa disparition (né le 29 octobre 1954).

HISTOIRE DE LA DISPARITION   

Ali se tenait dans la rue non loin de son domicile, lorsque le chef des gardes communaux de Chaiba, Mechaheb Boubeker, qui circulait dans une voiture de service avec 3 gardes communaux, l’a interpellé et lui a demandé ses papiers. Ali ne les avait pas sur lui. Il est allé les chercher et s’est rendu au poste des gardes communaux en compagnie d’un voisin. Il n’en est jamais ressorti. 

En 1998, la famille a reçu la visite d’une femme de Mouzaia dont le frère affirmait avoir vu Ali être exécuté par les gardes communaux. Les gendarmes et les gardes communaux ont toujours nié être impliqués dans cette affaire. 

INITIATIVES DE LA FAMILLE 

Plainte adressée par l’épouse au Président de la cour de Koléa pour demander l’ouverture d’une enquête le 15 novembre 2000. Constitution d’un avocat qui a pu faire établir une attestation d’absence le 3 mars 2005. Plainte adressée au tribunal de Koléa par l’épouse représentée par son avocat en date du 8 juillet 2003. Aucune réponse n’est donnée par les autorités. 

Quitter la version mobile